Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Le Durango nouveau

Béarn - À Pau, la boîte de nuit Le Durango, véritable institution, souffle ses 25 bougies mais également la naissance il y a trois mois de son petit frère et voisin, le Durango Café. Au cœur du Hédas, leur gérant Romain Chalan affiche son ambition : faire de ce quartier un lieu incontournable de la vie paloise.

durango

© Cyril Garrabos

Romain Chalan connaît le Hédas comme sa poche. Petit déjà, le quartier historique de Pau était son terrain de jeu. À 33 ans, il l’est toujours. Fils d’Yves et Rose Chalan, propriétaires avant lui du Durango, sûrement la plus connue des boîtes de nuit paloises, il connaît tout autant les coins et recoins de la place Récaborde que ceux, nombreux, de l’établissement familial. Devenu à son tour l’heureux maître des lieux en 2019, le trentenaire perpétue l’histoire de cette institution paloise en y apportant sa touche.

Cette année, le Durango fête ses 25 ans sous ce nom, après avoir d’abord été baptisé La Scalla par Yves Chalan lors de son rachat en 1986. Un grand âge peut- être pour une discothèque, mais seulement sur le papier : le Durango tient une santé de fer et plus encore, connaît un véritable renouveau. Un « rafraîchissement » dixit Romain Chalan, qui vient d’ouvrir le Durango Café à quelques mètres en contrebas, inscrivant sa marque au sein d’un quartier en pleine mutation.

 

Romain Chalan, propriétaire du Durango et du Durango Café. © Cyril Garrabos

Une boîte hors des clous

En 2017 déjà, lorsque le jeune homme fait comprendre à ses parents la nécessité d’apporter quelques changements, ces derniers décident de le laisser faire. Pourtant, le Durango a ses habitués depuis toutes ses années, séduits par un esprit propre à cette boîte hors des clous, où l’ambiance familiale, décomplexée, intergénérationnelle et sans artifices a su trouver son public. « Il fallait aller plus loin, dans la façon de consommer la musique », explique Romain Chalan. « Je voulais qu’on continue à dire que le Durango est une boîte de nuit rock, mais avec une musicalité et une énergie différentes. Que l’on soit moins fermé, que l’on évolue tout comme la ville de Pau évoluait. Il fallait s’adapter et amener un côté festif dans la ville. »

La marque Durango

Le Palois décide alors de sortir le Durango hors des murs, avec un premier Open Air organisé au stade d’eaux vives. L’établissement refait parler de lui en d’autres termes, le changement est en cours et les Palois ne s’y trompent pas : « Les gens se sont dits : le Durango, maintenant, c’est ça. Nous avons réussi à fédérer, à attirer un autre public… » En 2018, alors que le Hédas vient d’être réhabilité, la Guinguette Moderne avec Frédéric Beigbeder aux platines fait mouche. La place Récaborde où est installé l’événement est remplie et l’objectif atteint. Le taux de fréquentation du Durango continue de monter, jusqu’au coup d’arrêt durant le Covid. Romain Chalan se penche durant ce temps-là sur le digital et les réseaux sociaux, développe une stratégie marketing autour du Durango et, sans l’avoir anticipé, fait de ce nom une marque.

Le Durango Café

En novembre dernier, Romain Chalan a racheté le bar L’Imparfait pour y installer son Durango Café. Depuis février, ce bar ouvert de 17 h à minuit à quelques mètres de la boîte de nuit ne désemplit pas. Ici, on reconnaît la patte Chalan : l’ambiance est détendue tout en étant festive, avec DJ programmés et restauration possible. « Nous proposons des planches à partager, mais également la carte de La Ruse, juste en face », précise le jeune propriétaire. Ouvert par Gauthier Alvarez, le jeune chef du restaurant Maynats tout à côté, La Ruse collabore en effet avec le Durango Café, en servant ses tapas à la clientèle de son voisin.

Je veux faire du Hédas le quartier le plus cool de Pau

Créer du flux au Hédas

L’entente entre les restaurateurs et les acteurs du Hédas témoigne d’une émulation motivée par un objectif commun : « Nous voulons créer du flux au Hédas, qu’il devienne un lieu de passage et le quartier le plus cool de Pau ! ». Romain Chalan ne manque pas d’idées pour attirer encore davantage les Palois dans ce lieu en pleine mutation et sait ménager le suspense : des « surprises » sont à venir… En attendant d’en savoir plus, le Durango continue à participer aux événements festifs palois, à l’instar de La Terrasse du Jurançon ce 29 avril, ou encore aux Nocturnes des Halles, la veille. Rendez-vous est pris.

Une coulée verte au coeur de Pau

Il y a de cela quelques années, « descendre » au Hédas n’était pas chose fréquente pour les Palois, alors que le quartier était souvent décrit comme un coupe-gorge… Depuis les travaux d’embellissement menés en 2018, les choses ont bien changé. Du château à la place d’Espagne, une balade de plus d’un kilomètre a été créée, « une coulée verte » selon les termes du maire, François Bayrou, à l’initiative de ce projet. Par ailleurs, La Ciutat y a été inaugurée l’an dernier : ce pôle dédié à la langue occitane regroupe 6 bâtiments rénovés du Hédas et entend devenir la « cité créative de la culture béarnaise ».