Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Les 30 ans du concours Agropole

Une soirée événement a eu lieu à Paris pour célébrer les 30 ans du Concours National Agropole. Entreprises, élus et représentants de la distribution étaient présents pour honorer une réussite qui symbolise le succès de l’écosystème Agropole.

Agropole

Ludovic Biasotto, Paul Vo Van, Delphine Eychenne, Alain Rousset, Michel Masset, Frdric Pchavy, Jean-Alain Mariotti et Maud Caruhel ©JB - La Vie Economique

Lundi 5 février dernier, il y avait un parfum de grand soir au Palais Brongniart, mêlé à une certaine décontraction et une convivialité toute gasconnes. A côté d’une réunion de l’UEFA et d’une grande firme internationale dans des salles voisines, le salon d’honneur du palace parisien était réservé pour honorer l’innovation Made in Sud-Ouest. En effet, le Concours National de l’Agropole célèbre ses 30 ans en 2024 et son anniversaire a été dignement fêté. C’est en présence d’Alain Rousset, président du jury, de Michel Masset, sénateur, de Frédéric Péchavy, président de la CCI 47, de Delphine Eychenne, conseillère régionale et de Maud Caruhel, vice-présidente à la Région, que les 30 bougies ont été soufflées. De nombreux représentants de la distribution et de l’agroalimentaire français étaient présents, notamment Pascal Peltier, directeur général de Metro France. Une salle comble avec des invités prestigieux qui a ravi Paul Vo Van, conseiller départemental et président d’Agropole Services, ainsi que son équipe dirigeante organisatrice de l’événement, Sylvain Pineau (directeur) et Martin Capdeviole (communication et marketing).

On a vu l’arrivée de la tendance bio, puis de celle des insectes. Aujourd’hui, on est dans la lutte contre le gaspillage

Objectif : 5 000 emplois

En introduction, Sylvain Pineau a rappelé la vision à l’origine du projet de l’Agropole : celle de Jean François-Poncet qui voulait que la valeur ajoutée de l’agriculture reste en Lot-et-Garonne en créant de toutes pièces une filière de transformation des produits agricoles. Trois décennies plus tard, le 47 repose sur deux jambes équilibrées : l’agriculture et l’agroalimentaire pesant environ 800 millions d’euros de chiffres d’affaires chacune. Et le directeur n’en est pas resté là puisqu’il a annoncé l’ambition d’atteindre les 5 000 emplois directs à l’Agropole, contre 3 000 actuellement.

Le 47 repose sur deux jambes équilibrées : l’agriculture et l’agroalimentaire pesant environ 800 millions d’euros de chiffres d’affaires chacune

Soutien au monde agricole

Malgré les dorures et le cadre prestigieux, il était difficile de ne pas évoquer l’épisode de manifestations agricoles dont Agen a été l’épicentre. C’est le directeur général de Métro France, Pascal Peltier, qui est entré dans le vif du sujet : « J’espère que ce ne sera pas un feu de paille. En tant qu’acteur de la distribution, nous avons pris notre part mais on ne fait certainement pas assez encore. Il faut continuer d’accompagner le monde agricole ». Des propos qui ont été suivis par l’intervention du président de la Région Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset : « Jean François-Poncet m’a demandé de lui succéder à la tête du jury en 2012 et j’ai toujours eu beaucoup d’estime pour lui. Ce Concours permet de voir l’évolution de la société. On a vu l’arrivée de la tendance bio, puis de celle des insectes. Aujourd’hui, on est dans la lutte contre le gaspillage ». Qu’en sera-t-il demain ?  La fin de soirée a justement été consacrée à explorer les pistes de l’alimentation en 2050, l’Agropole célèbrera alors ses 60 ans…

Focus sur un lauréat : Handi-Gaspi

Présente et mise à l’honneur au Palais Brongniart, Handi-Gaspi est une société basée en Loire-Atlantique en plein dans l’air du temps. C’est une biscuiterie qui a créé la marque « Kignon » qui permet la valorisation des co-produits des boulangeries, comme le pain dur, pour en faire des cookies. De plus, l’entreprise travaille avec du personnel en situation de handicap dans un atelier entièrement adapté. Un volet inclusif doublé d’une démarche anti-gaspillage qui leur avait valu de remporter le Concours National Agropole en 2022.

Le Concours Agropole en bref

Créé en 1994

70 000 € de dotation (10 000 € par lauréat)

1 800 entreprises candidates en 30 ans

120 lauréats

2 présidents : Jean François-Poncet de 1994 à 2011, Alain Rousset depuis 2012

L’Agropole en chiffres

1 million d’euros par an du Conseil départemental

60 hectares

95 entreprises

3 000 emplois

2 sites : Agropole à Estillac et Agropole Confluence à Damazan

Installation d’un 3e site à Villeneuve-sur-Lot en 2024

1 laboratoire de R&D : Agrotec

1 incubateur : Plus10

1 pépinière d’entreprises

1 pôle de formation avec Sud Management