Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Maison Guinguet – Le chocolat dans tous ses états

6 ans après l’arrivée de Franck Latrille au sein de la chocolaterie Guinguet, à Duras, l’entreprise familiale a opéré sa mue, rénové son outil de production et augmenté son activité significativement. Il forme avec Sabine Di Palma et Patricia Messaussier un trio qui allie une histoire traditionnelle avec l’expertise industrielle.

maison guinguet

Patricia Messaussier, Franck Latrille et Sabine Di Palma © Julien Mivielle - La Vie Economique

L’activité dans la boutique de Maison Guinguet ne peut pas nous tromper : c’est bientôt Noël et le chocolat reste un produit phare pour les fêtes de fin d’année. Nous sommes reçus par Franck Latrille, président de Maison Guinguet (9 millions d’euros de CA en 2023, 72 salariés), dans une salle de réunion tapissée par des images de l’entreprise. Et le dirigeant commence par nous parler de l’histoire de la chocolaterie qui remonte à 1950 et avait commencé par le pruneau. Le chocolat n’est arrivé au sein de Maison Guinguet que dans un deuxième temps, en 1991, quand les petites filles du fondateur, Sabine et Patricia, ont intégré l’entreprise. En commençant par le pruneau enrobé de chocolat, elles n’imaginaient sans doute pas que, 30 ans plus tard, la célèbre prune d’ente serait au fil du temps remplacée par la fève de cacao. Aujourd’hui, Maison Guinguet est un établissement référence du chocolat en Lot-et-Garonne qui alimente plus d’un millier de clients professionnels (essentiellement des épiceries fines). « L’histoire de Maison Guinguet est une belle réussite. La transition vers le chocolat s’est opérée car le pruneau est soumis aux aléas climatiques, en plus d’une plus faible valeur ajoutée », explique son président, Franck Latrille. Il a intégré l’entreprise en rachetant 80 % des parts en 2017 après un impressionnant parcours dans l’industrie pharmaceutique : « J’ai apporté mon expérience dans le management et les business plans. En revanche, il ne vaut mieux pas que je m’occupe des recettes ! », confie-t-il amusé. Sabine Di Palma et Patricia Messaussier, petites-filles du fondateur Pierre Guinguet, sont donc restées dans l’entreprise à des postes de directrices et elles sont plus orientées vers la production.

4 MILLIONS EN 4 ANS

À la lecture du CV de Franck Latrille, on pourrait se poser la question suivante : pourquoi un dirigeant de firmes pharmaceutiques qui a fait le tour de l’Europe viendrait-il investir à Duras, 1 200 habitants, en Lot-et-Garonne ? « Je suis de Bordeaux et ma femme de Pau. Nous avons 4 enfants qui vivent à l’étranger et nous avons voulu retourner vers notre Sud-Ouest bien aimé », explique le chef d’entreprise. Et quand on évoque l’hypothèse d’une retraite bien méritée à 66 ans, il répond avec humour : « Je ne sais pas jouer au golf, je ne pêche pas et je bricole très mal ! Et puis, l’exemple de Maison Guinguet est passionnant ! ». Du coup, l’entreprise jouit aujourd’hui de locaux flambant neufs et agrandis, après 4 millions d’euros investis sur la période 2018-2022. Pourtant, Maison Guinguet est déjà à l’étroit et aurait besoin d’un nouvel espace de stockage. Mais la flambée du cours des matières premières a retardé la construction d’un nouveau bâtiment.

maison guinguet

© Julien Mivielle – La Vie Economique

PRODUITS LOCAUX ET CACAO

Quand on pense au chocolat, il faut inévitablement parler importation. Le cacao provient essentiellement d’Amérique centrale et un peu d’Afrique. Quant aux fruits utilisés, ils proviennent majoritairement de France, beaucoup du Sud-Ouest. La noisette qui sert notamment à la Muscatine (praliné enrobé de sucre glace, une création phare) provient de champs qui jouxtent les établissements Guinguet. À l’image du trio formé par Franck, Sabine et Patricia, Maison Guinguet a su garder un équilibre entre l’identité d’une entreprise familiale et son développement économique.

FRANCK LATRILLE CV EXPRESS

À 66 ans, Franck Latrille a une solide expérience dans l’industrie pharmaceutique. Biologiste de formation (diplômé de Bordeaux I), il a d’abord fondé l’entreprise Sorebio en 1987 à Martillac. En 1994, Sorebio est acheté par Serono International (firme multinationale italo-suisse). Il en devient vice-président en charge de la Recherche et du Développement jusqu’en 2007. Cette année-là, Serono est vendu à l’américain Merck et il devient PDG adjoint du groupe. Ensuite, il s’installe à Londres et dirige la firme européenne NextPharma de 2010 à 2014. En 2016, il crée Fabrila, société d’investissement dans l’agroalimentaire. Et en 2017, il acquiert 80 % des parts de Maison Guinguet et en devient président.

MAISON GUINGUET EN DATES

1950 : création de Maison Guinguet par Pierre Guinguet, courtier en pruneaux. 1972 : reprise par le fils, Jean Guinguet. Activité de séchage, calibrage et transformation du pruneau.

1991 : arrivée de Sabine et Patricia, filles de Jean, au sein de Maison Guinguet. Ouverture sur la filière chocolat avec un 1er produit : le pruneau enrobé de chocolat.

2017 : rachat de 80 % des parts de Maison Guinguet par Franck Latrille, qui en devient président. La famille Guinguet conserve les 20 % restants, Sabine et Patricia demeurent directrices. Activité à 50 % autour du pruneau et 50 % autour du chocolat. 6 millions d’euros de chiffre d’affaires.

2018-2022 : diminution de l’activité pruneaux (de 900 à 25 tonnes par an), développement de la filière chocolat, investissements de 4 millions d’euros.