Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Pays basque – L’hydrogène pour tous

Avec le lancement d’un nouveau modèle de vélo électrique utilisant de l’hydrogène et le futur déploiement de stations de recharge adaptées, Pierre Forté, dirigeant de Pragma Industries à Biarritz, poursuit sa mission de démocratisation de cette énergie durable. La construction d’une usine de production de piles à combustible sur la Côte basque est aussi en projet.

Pierre Forté

Pierre Forté © Louis Piquemil

Gaz inodore, incolore et abondant dans l’univers, l’hydrogène connaît une nouvelle notoriété depuis plusieurs années. Rarement présent à l’état pur, il entre notamment dans la composition de l’eau. Il doit être produit et stocké pour être ensuite utilisé. Employé principalement dans l’industrie comme produit chimique de base, l’hydrogène peut être aussi utilisé comme carburant du futur. Il est alors stocké dans un réservoir alimentant une pile à combustible dont certaines remplacent déjà les batteries traditionnelles. C’est pour repenser la conception de ces piles à combustible que Pierre Forté et Rémi Succoja ont créé la société Pragma Industries en 2004. Pas moins de 11 brevets ont été déposés et plusieurs levées de fonds importantes ont été réalisées par cette société pionnière de la Côte basque qui se concentre dorénavant sur le marché de la mobilité.

Le vélo à assistance électrique équipé d’une pile à combustible et d’un réservoir à hydrogène est une première mondiale

Pile à combustible et réservoir d’hydrogène ©Louis Piquemil

Plus performant et moins couteux

Lors du dernier salon des maires et des collectivités locales du 22 au 24 novembre dernier à Paris, Pragma Mobility (la filiale de Pragma Industries dédiée à la mobilité) a lancé son offre de location longue durée. A partir de 79 euros HT par mois, une collectivité territoriale ou une entreprise pourra louer un vélo Alpha Néo en bénéficiant de son entretien et d’hydrogène en quantité illimitée. « L’Alpha Néo est doté d’une pile à combustible plus puissante pour plus d’agrément de conduite et d’un réservoir d’hydrogène de plus grande capacité offrant 50 % d’autonomie en plus par rapport à la génération de vélo précédente. Selon la pente, le vent, la charge transportée, on peut parcourir 150 km en moyenne. Le système dispose d’une longévité plus grande qui n’utilise plus de lithium, de cobalt et de manganèse pour une meilleure empreinte carbone. Et nous avons diminué son coût de 30 % », décrit Pierre Forté.

1 000 exemplaires en 2023

Ce vélo Alpha Néo devrait être produit à 1 000 exemplaires en 2023. A l’unité, il sera vendu 5 690 euros HT. Il aura fallu deux années de recherche & développement à l’équipe de Pierre Forté pour concevoir cette troisième génération de vélo Alpha. Prévue pour 2021, sa mise sur le marché a été différée par les restrictions sanitaires de la Covid puis par les retards d’approvisionnement qui affectent encore le secteur industriel. Lorsqu’en 2017, Pragma Industries a produit sa première série de vélos à assistance électrique équipés d’une pile à combustible et d’un réservoir à hydrogène, ce fut une innovation mondiale. Lors du G7 de Biarritz en 2019, une nouvelle série de 200 vélos fut mise à disposition des délégations diplomatiques des 7 pays assurant à Pragma Industries une notoriété internationale. Puis en 2021, Pierre Forté décida de se consacrer essentiellement au secteur de la mobilité en créant la filiale Pragma Mobility qui assure aujourd’hui 90% de son chiffre d’affaires.

Lors du G7 de Biarritz en 2019, 200 vélos à hydrogène furent mis à disposition des délégations diplomatiques des 7 pays assurant à Pragma Industries une notoriété internationale

Usine de Biarritz @Louis Piquemil

Des stations d’hydrogène en 2023

Si l’hydrogène est incontestablement l’énergie du futur, l’écosystème reste à mettre en place. Pas plus d’une cinquantaine de stations de recharge sont opérationnelles en France dont 9 pour les vélos. D’après Pierre Forté, en 2018 il fallait compter 250 000 euros pour produire 500 grammes d’hydrogène par jour. Aujourd’hui le tarif d’une petite station capable de produire 1 kg d’hydrogène par jour est de 90 000 euros tandis qu’une simple station de distribution coûte 30 000 euros. « L’enjeu est un modèle économique où l’abonnement finance les stations » analyse-t-il. En partenariat avec la société H2Gremm de Quimper, Pragma Mobility projette de déployer ses propres stations de production et de distribution. Ainsi en 2023, une station de production et trois stations de distribution devraient être installées à Toulouse. Des déploiements équivalents sont prévus à Montpellier et en Ile-de-France.

Des constructeurs clients de Pragma

« En 2050, 75 % de la population mondiale sera urbaine et la voiture pour tout le monde, ce ne sera plus possible. La mobilité du futur ce sont les transports en commun mais aussi le vélo, la trottinette, le scooter, les triporteurs pour les livraisons en ville » énumère Pierre Forté. Son objectif est de déployer des stations dans 100 villes en 2027 avec 50 000 véhicules qui roulent à l’hydrogène. Déjà un projet de scooter à hydrogène a été lancé avec Mob-ion, un constructeur français de scooters électriques. D’autres constructeurs prennent des contacts et Pragma pourraient leur fournir des piles à combustible et leur système embarqué. Ainsi les stations de Pragma Mobility serviront à de nombreux véhicules de moins de 500 kg, la catégorie de la micro mobilité.

Des discussions sont engagées avec des investisseurs et une entrée en bourse est même envisagée

L’essor du marché de la micro mobilité

Selon Pierre Forté, la moitié des acheteurs de vélo électrique remplacent une seconde voiture. Ce n’est pas un vélo que l’on achète mais un deux-roues motorisé et écolo. Le marché de la mobilité électrique concerne 100 millions de véhicules par an dans le monde dont 40 millions de vélos et 20 millions de scooters. Estimé de 200 à 300 millions d’unités, le marché des vélos à assistance électrique (VAE) devrait doubler dans les 5 ans. « Nous sommes les premiers à avoir une stratégie complète de la production de la molécule d’hydrogène jusqu’à sa consommation sur le véhicule et à rentrer sur le marché de cette micro mobilité urbaine » assure-t-il. Pour atteindre son objectif de 1 000 vélos Alpha Néo en 2023, Pierre Forté aura besoin de 3 millions d’euros d’investissement. Ensuite, le chiffre d’affaires espéré est de 4 à 6 millions d’euros contre 1 million d’euros en 2022. Mais le financement du projet d’une usine (voir encadré), le déploiement des stations d’hydrogène ainsi que le budget de l’indispensable recherche & développement est estimé à 40 millions d’euros. Des discussions sont engagées avec des investisseurs et une entrée en bourse est même envisagée pour financer cet ambitieux projet.

 

4 000 m2 pour l’H2

Capable aujourd’hui de produire 3 000 piles à combustible par an dans son usine de 1 200 m2 de Biarritz, Pierre Forté ambitionne d’en produire 50 à 60 000 par an dans une dizaine d’années. Un nouveau site de production sera alors nécessaire et un projet d’une surface de 4 000 m2 est justement en gestation. Pierre Forté estime de 12 à 15 millions d’euros l’investissement pour un bâtiment équipé de ses outils de production. L’objectif est non seulement de produire des piles à combustible, leur système d’exploitation et de l’hydrogène sur place mais aussi de réutiliser, reconditionner et recycler les piles à combustible. Et pour parfaire cette philosophie d’économie circulaire, Pierre Forté souhaite un bâtiment très économe en énergie voire à énergie positive. Dans l’idéal, il imagine le début des travaux en 2024 pour une livraison au deuxième semestre 2025.

Alpha Néo, le vélo techno écolo

Vélos Alpha Néo @Pragma Mobility

Alors qu’une batterie de vélo à assistance électrique (VAE) se recharge en plusieurs heures, un vélo Alpha Néo équipé d’une pile à combustible n’a besoin que de 2 minutes pour faire le plein d’hydrogène ! Mais surtout « une pile à combustible c’est 1 200 à 1 500 fois moins de métaux qu’une batterie équivalente » argumente Pierre Forté. Le système de pile à combustible Pragma est recyclable à 95%, avec une espérance de vie de 15 ans. Vendu 5 690 euros HT, l’Alpha Néo offre une autonomie de 150 km en une seule charge. Plus qu’un vélo, c’est un deux-roues motorisé de 28kg qui est connecté pour communiquer avec les stations d’approvisionnement en hydrogène, le SAV et l’opérateur de flotte. Quand a pas de pétrole, on a des idées.

Annonces légales

Vos annonces légales au meilleur prix dans toute la France.

Je publie mon annonce légale

Formalités juridiques

Soulagez vos équipes et libérez du temps pour des travaux à forte valeur ajoutée

Vos formalités juridiques