Couverture du journal du 25/01/2023 Le magazine de la semaine

Béarn – Julien Camborde, l’architecte en haut de l’affiche

La proposition soumise par l’agence paloise Camborde Architectes aux côtés d’Archipelago Architects, mandataire, et de TLR Architectes, vient d’être retenue pour la construction du nouvel hôpital Tarbes Lourdes. Un projet d’envergure qui devrait compter parmi les plus importantes réalisations de Julien Camborde, dont la notoriété locale n’est plus à prouver.

julien camborde

Julien Camborde. © Cyril Garrabos

Lorsque l’on demande à l’architecte palois Julien Camborde quelle est la réalisation dont il est le plus fier, sa réponse ne se fait pas attendre : le stade du Hameau, qui accueille les matchs de l’emblématique Section Paloise, est dans son top 3. Une réaction qui semble peu surprenante de la part de ce Béarnais pur jus, dont l’agence d’architecture est justement située à quelques mètres du dit stade réhabilité et agrandi en 2017. Le futur hôpital Tarbes- Lourdes ne devrait pas détrôner Le Hameau, mais sera certainement une belle vitrine pour le cabinet Camborde Architectes, qui fait partie de l’équipe lauréate du concours pour la construction de ce nouvel établissement. « C’est assez rare d’être associé à un projet d’hôpital, cela n’arrive qu’une fois dans une vie », sourit Julien Camborde, dont le père architecte participait à la création du centre hospitalier de Pau, il y a 35 ans.

Hôpital Tarbes-Lourdes : un projet d’envergure

Ce projet considérable est particulièrement attendu dans les Hautes-Pyrénées, alors que sa construction est chiffrée à 160 millions d’euros sur un coût global de 273 millions d’euros. Camborde Architectes, qui travaillera aux côtés du mandataire belge Archipelago Architects et de TLR Architectes, sera chargé de l’intégration architecturale de ce site de 60 000 m2 dans l’environnement. Dès sa livraison en 2028, selon le calendrier prévisionnel, l’agence paloise pourra l’ajouter à la liste de ses références déjà longue et variée.

thumbnail of Le futur hôpital Tarbes-Lourdes devrait être livré en 2028. © Camborde Architectes

Le futur hôpital Tarbes-Lourdes devrait être livré en 2028. © Camborde Architectes

Une équipe de 25 personnes

Le Connecteur à Biarritz ; les hôtels d’entreprises Newton et Poincaré à Hélioparc, à Pau, et bientôt leur voisin Marie Curie ; le réseau de chaleur de l’agglomération de Pau qui sera livré en 2021 ; la résidence Le Balcon des Pyrénées, à Pau ; le futur Pôle santé, à Pau toujours… Camborde Architectes signe des réalisations dans tous les secteurs, publics comme privés. Tertiaire, habitat, industrie, santé, éducation, sport… : le cabinet palois est sur tous les fronts et dessine le paysage palois et béarnais mais aussi, dans une moindre mesure, gersois, basque et landais. Actuellement, une quinzaine de chantiers sont en cours et une cinquantaine à l’étude.

Actuellement, une quinzaine de chantiers sont en cours, et une cinquantaine sont à l’étude

Des bureaux à Soorts-Hossegor

Forte de son équipe pluridisciplinaire de 25 personnes, l’agence paloise, qui a également ouvert des bureaux à Soorts-Hossegor, jouit aujourd’hui d’une forte notoriété locale. Une visibilité déjà impulsée par l’agence Cam- borde et Lamaison, dirigée jusqu’en 2009 par Michel Camborde et Jean-Michel Lamaison, année de son rachat par le fils Camborde. « C’était le pire moment, en pleine crise économique », retrace le quadragénaire, qui a fait ses armes à Paris et Madrid avant de revenir sur ses terres natales. « Les deux, trois premières années ont été difficiles, avec un chiffre d’affaires divisé par deux.

Une période compliquée

Malgré des débuts quelque peu latents, « le temps que les choses se mettent en place », Julien Camborde atteint son objectif à partir de 2013 : celui de faire ses preuves pour « être au niveau » de ses prédécesseurs. Depuis quelques années, l’agence consolide son chiffre d’affaires d’exercice en exercice, bien que les années Covid aient été un passage compliqué, comme peuvent l’être également ces derniers mois.

« Depuis septembre, c’est particulièrement compliqué avec des coûts de matières premières qui explosent », commente l’architecte. « Presque tous nos appels d’offres sont infructueux, nous sommes obligés de reprendre deux ou trois fois nos dossiers pour essayer de trouver des économies, que ce soient sur des marchés privés ou publics. C’est énergivore et c’est une perte de temps, avec l’incertitude que certains projets n’aboutissent pas parce que les maîtres d’ouvrage n’ont pas des budgets extensibles de 10 ou 20 %. »

Depuis septembre, c’est compliqué avec des coûts de matières premières qui explosent

« Nous avons une responsabilité »

Une situation paradoxale, quand aujourd’hui Julien Camborde tente de suivre les préoccupations environnementales et sociétales : « actuellement, si vous souhaitez faire des économies d’énergie, consommer moins, utiliser des matériaux biosourcés, cela aura un impact sur le coût de construction. Avec la hausse des prix, on n’arrive pas à assumer ce que l’on souhaiterait faire pour le bien de la planète ».

Désireux de produire un « travail cohérent », l’architecte palois intègre cette notion environnementale dès qu’il le peut, déconstruisant plutôt que démolissant, réhabilitant lorsque c’est possible. Avec toujours en tête cette vision qui est la sienne : « En tant qu’architecte, nous avons une empreinte sur le paysage environnant et donc une responsabilité visuelle et spatiale, mais aussi de qualité de vie ».

Le Connecteur, « une fierté »

Si le stade du Hameau est l’une des réalisations emblématiques de Camborde Architectes, Le Connecteur, à Biarritz, l’est tout autant. Ce projet d’un coût de 28 millions d’euros, livré en juillet 2021, a été confié à l’agence paloise qui faisait face à de « gros » concurrents : « nous faisions office de petit poucet. Participer était déjà une fierté, remporter l’était encore plus », rapporte Julien Camborde. Sur 8 400 m2, Camborde Architectes a construit un village d’entreprises de dernière génération, à faible impact environnemental comprenant des espaces de travail, des salles de réunion, un auditorium, deux restaurants, une salle de sport et un amphithéâtre.