Couverture du journal du 14/02/2024 Le magazine de la semaine

Tarbes : l’Usine des Sports primée

L’architecture de l’ancien bâtiment de l’Arsenal devenu un complexe sportif s’est distinguée en remportant un des plus prestigieux prix mondiaux : le 1er prix des World Design Awards.

Le bâtiment industriel est devenu une référence architecturale et sportive © Usine des Sports

Le bâtiment industriel est devenu une référence architecturale et sportive © Usine des Sports

Malgré le temps qui passe, le quartier de l’Arsenal refuse de tourner le dos à sa tradition. Attaché aux canons depuis sa création en 1871, il mise désormais sur ceux de la beauté… Et magnifiée par le savoir-faire du cabinet IDOM, c’est avec une belle insolence que l’Usine des Sports s’est distinguée au niveau mondial, remportant le premier prix des World Design Awards dans la catégorie « Sports Design Built ». Une magnifique reconnaissance pour le complexe sportif qui a vu le jour dans le bâtiment 313 de l’ancien site dédié à l’industrie militaire. Question courbes, c’est un toit en dents de scie qui le caractérise, une signature qui ne permet pas le doute, entre ses murs les montagnes ont de l’écho car en plus des pôles athlétisme et sports collectifs, c’est bien aux grimpeurs que l’Usine est dédiée. Son magistral mur d’escalade indoor est un des plus grands d’Europe et l’élite de la discipline ne se fait pas prier pour s’y entraîner. Devenue en quelques mois une référence pour les pratiquants du monde entier, cette renaissance est une réussite totale, tant au niveau architectural que sportif.

Un défi pour IDOM

Avec une cinquantaine de réalisations internationales en lice, le podium est loin d’être anecdotique pour Tarbes qui se retrouve lauréate aux côtés de projets d’envergure. Composé d’experts de l’industrie qui ont évalué le design et l’architecture, le jury a salué l’originalité du bâtiment mais aussi son aspect novateur. Pour le cabinet de Barcelone IDOM, maître d’œuvre de la réhabilitation, le défi était de « préserver pleinement la perception de son caractère originel, même avec l’introduction d’un monde nouveau, coloré et lumineux ». Après 18 mois de travaux et un investissement de 10 millions d’euros, majoritairement portés à hauteur de 7,5 millions d’euros par la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées ainsi que le Département et la Région Occitanie, le résultat est indéniablement splendide. Jouant des volumes et des espaces, l’intérieur baigné d’une lumière zénithale est unique en son genre. L’an dernier plus de 10 000 visiteurs en avaient assuré une fréquentation déjà exceptionnelle et avec la sélection du site comme centre de préparation pour les Jeux olympiques, la belle n’a pas fini d’avoir les yeux rivés sur ses 11 000 m² cette année.