Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Bagnères-de-Bigorre : les Grands Thermes bouclent une saison satisfaisante

Alors que la tendance est plutôt à la baisse dans le secteur du thermalisme, la Semetherm Développement boucle sa saison avec une fréquentation en hausse de 12 % par rapport à l’an dernier et en recul de 10,76 % par rapport à 2019 soit mieux que la moyenne nationale.

Marie-Hélène Blanque, directrice Semetherm Développement © Lilian Cazabet

Marie-Hélène Blanque, directrice Semetherm Développement © Lilian Cazabet - La Vie Economique

Les curistes font peu à peu leur retour à Bagnères-de-Bigorre. Avec 7 647 patients, les Grands Thermes bouclent une saison satisfaisante. « C’est quasiment +12 % par rapport à l’an dernier et un recul de 10,76 % par rapport à 2019. La moyenne nationale est à -15 % et la moyenne d’Occitanie à -20 % », témoigne Marie-Hélène Blanque, directrice de Semetherm Développement, qui gère les Grands Thermes et le centre thermoludique Aquensis. Le thermalisme avait accusé le coup avec la pandémie de Covid et les patients venant pour leurs voies respiratoires sont parmi les plus réticents à retourner en cure. La fréquentation de ces traitements est à -28 % par rapport à 2019 contre -12,5 % quand elle est doublée avec le traitement des affections psychosomatiques. « Les affections psychosomatiques font mieux qu’en 2019 : l’orientation seule est à +7,43 %. Nous remontons aussi sur la rhumatologie qui est à -11 % par rapport à 2019 et représente 70 % de notre chiffre d’affaires », explique la directrice générale. Côté chiffre d’affaires 2023, il est de 6 millions d’euros pour la partie thermale, 2,5 millions d’euros sur le thermoludisme et un peu plus de 10 millions d’euros au global en comptant la Résidence des Thermes.

Maintien des massages

Pour Marie-Hélène Blanque, ces résultats satisfaisants sont en partie à attribuer au maintien des massages par des kinésithérapeutes. « Ce n’est pas le cas partout, mais nous continuons de les proposer car c’est un vrai plus pour le patient et cela a sûrement son petit effet sur la fréquentation. C’est un défi car nous devons nous staffer de 22 kinésithérapeutes sur la saison », souligne-t-elle.

Projets futurs

Les Grands Thermes ont accueilli cette année autant de curistes qu’en 2016 et espèrent enregistrer entre 8 000 et 8 200 venues en 2024. Le centre de thermoludisme Aquensis a, de son côté, accueilli 150 000 clients en 2023, un chiffre en progression de 14 à 15 % sur un an. En juin prochain, la Semetherm Développement va ouvrir les Thermes de la Reine un établissement thermal avec hébergement 4* qui a nécessité 4,5 millions d’euros d’investissement.