Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Lot-et-Garonne – Domaine de Michelet : voyage au cœur des vignes

Vignerons depuis plusieurs générations, Nathalie et Jérôme Rousille ont aménagé un gîte (labellisé 4 épis chez Gîte de France) puis un espace dédié à l’événementiel sur le domaine de Michelet, au cœur de l’AOP Buzet. Occupé tout au long de l’année par des visiteurs venus de toute la France ou de l’étranger, le gîte offre un dépaysement complet et des moments de partages uniques à ses hôtes.

Domaine de Michelet

© D. R.

A quelques centaines de mètres du trafic chargé de l’A62, et après avoir quitté la D642, un petit chemin caillouteux nous plonge dans un autre monde, où le temps semble se figer pour vivre au rythme de la nature. Niché au-dessus des vignes, le gîte du Domaine de Michelet affiche, en cet été 2022, complet et reçoit autant de visiteurs du nord de la France que d’étrangers, tous attirés par la singularité du site : « 80% de sa production ! Ici, chacune des 4 chambres porte le nom d’un cépage (sémillon, cabernet-sauvignon, muscadelle, merlot) et possède une vue sur les vignes alentour. Il y a de grandes terrasses en bois, pour respecter le décor naturel, et une piscine sécurisée avec une vue panoramique sur le vignoble. Si nos visiteurs, essentiellement des urbains, viennent pour déconnecter et profiter du soleil, ils apprécient beaucoup les soirées de dégustation avec nos vins et nos plats préparés à partir des produits locaux », explique Nathalie Roussille, tout en préparant un gazpacho maison pour ses hôtes.

Domaine de Michelet

Nathalie et Jerome Rousille © D. R.

D’une capacité de 10 personnes, le gîte du Domaine de Michelet dispose d’une cuisine équipée, d’un vaste jardin et d’un espace commun ouvert sur une salle à manger très conviviale. Complet pour chaque vacance scolaire, le site se transforme en chambre et table d’hôte à l’intersaison : « Le gîte est modulable et nous avons une clientèle « vélo » qui fréquente le canal des Deux Mers voisin. Nous faisons table d’hôte et mangeons nos visiteurs sont curieux du vin et de tous ensemble, ces moments de partage sont très importants pour nous », ajoute Nathalie Roussille qui gère le gîte quand son mari, Jérôme, se charge des vignes en culture Bio et de la production des vins rouges, spécialité de la maison, réputés pour leur goût rond aux arômes de fruits rouges, et de rosés sous la marque Rozet.

Chacune des 4 chambres porte le nom d’un cépage

UN HÉRITAGE FAMILIAL PRÉSERVÉ

« Je suis née dans la vigne ! Après être partie quelques années pour changer d’air, je suis revenue sur les terres familiales avec mon mari pour prendre la suite de mes parents à leur retraite », revendique Nathalie Roussille. Issue d’une famille d’origine italienne venue en Lot-et-Garonne, comme beaucoup d’autres, dans les années 20 pour cultiver des terres pauvres et diffi- ciles, la responsable du gîte s’attache à conserver cet esprit de famille avec ses visiteurs et cherche toujours à relever de nouveaux défis : « Quand mes parents, viticulteurs, ont pris leur retraite en 2003, nous nous sommes partagé le domaine familial avec mon frère.

Il a fallu être curieux et travailleur pour apprendre ce savoir-faire

De notre côté, mon mari et moi avons immédiatement voulu nous lancer dans le Bio mais nous manquions de connaissances techniques à cette époque. Il a fallu être curieux et travailleur pour apprendre ce savoir-faire », raconte Nathalie Roussille, également élue à la chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne. Pionniers de la culture Bio sur la coopérative des Vignerons de Buzet, Jérôme et Nathalie Roussille possèdent désormais 60 hectares de vignes AOC cultivées en agriculture biologique et se sont aussi lancés, après l’ouverture du gîte, dans la création d’un espace événementiel appelé, la Parenthèse de Bacchus. « Nous possédons une salle de dégustation et de réception en bois construite par notre fils Anthony, charpentier, qui accueille tout au long de l’année des entreprises pour des séminaires. Notre situation géographique, à proximité d’une sortie d’autoroute entre deux métropoles, nous permet de recevoir des groupes bordelais ou toulousains qui peuvent y organiser des réunions régionales et profiter d’une dégustation de nos vins », conclut Nathalie Roussille, très attachée à l’esprit de famille et à la convivialité au sein du domaine, que ce soit dans le travail de la vigne ou bien l’accueil des visiteurs du gîte ou des professionnels en séminaire.