Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Dordogne – Le président file à Philaposte

Le président Emmanuel Macron était en visite à Philaposte, à Boulazac mardi 7 novembre. C’est là, dans la seule imprimerie de timbres en France, que le visage de la nouvelle Marianne a été dévoilé.

Philaposte

© Marie Lemaitre - La vie économique du Sud Ouest

Les rotatives de l’imprimerie Philaposte de Boulazac tournent à plein régime ce mardi matin. Elles recrachent une kyrielle de feuilles de cent timbres, à l’effigie de la toute nouvelle Marianne, dite « de l’Avenir ». Distribué à partir du 13 novembre, le timbre est imprimé depuis juillet : il faut bien approvisionner les points de vente. Et le stock doit d’ores et déjà être refait.

Une Marianne sereine, et engagée

Comme la coutume le veut, à chaque nouveau mandat, le président de la République peut changer le visage de Marianne. Et pour son second mandat, Emmanuel Macron l’a voulu sereine, confiante en l’avenir, universelle, et engagée dans la transition écologique. En témoignent sa chevelure en feuilles, son sourire, son regard vers la droite, et le globe juste derrière elle. Caché derrière elle, l’artiste Olivier Balez, dessinateur de presse pour Le Monde, illustrateur de bandes dessinées et de livres, et même de panneaux touristiques autoroutiers, retenu parmi 15 artistes et 45 œuvres au total.

© Marie Lemaitre – La vie économique du Sud Ouest

Pour faire de cette illustration un timbre, c’est le graveur de Philaposte, Pierre Bara, qui est entré en jeu. Salarié de l’entreprise, il l’a transposé en petit format pour en faire une gravure taille douce. Mais subitement, les impressions cessent, l’agitation est ailleurs : il est 11 h 54 précisément, lors qu’Emmanuel Macron fait son arrivée dans les locaux, et est accueilli par une quarantaine d’élus locaux, et des salariés de La Poste (facteurs, agents d’accueil, imprimeurs…).

© Marie Lemaitre – La vie économique du Sud Ouest

« Cette imprimerie est le symbole des transformations de La Poste, la moitié des produits fabriqués dans l’usine ne sont plus des timbres »

Des timbres pour le monde entier

« Cette imprimerie est le symbole des transformations de La Poste, la moitié des produits fabriqués dans l’usine ne sont plus des timbres, et nous en produisons pour le monde entier : le Japon, le Sénégal, le Portugal… Le chiffre d’affaires tient parce que nous avons réussi à diversifier notre entreprise », se félicite Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste. Dans sa prise de parole, le dirigeant a encensé « des hommes et des femmes capables de transformer l’entreprise », dont « l’avenir est le lien, le dernier mètre » pour arriver jusque chez tous les Français.

Des changements qu’Emmanuel Macron a aussi soulevés dans son discours, rappelant que La Poste a des « défis immenses » avec « le numérique et le changement des usages dont La Poste en a fait des leviers et non une fatalité, en proposant de changer les usages, de créer de nouveaux emplois, et donner une nouvelle vocation à ce service public ».

© Marie Lemaitre – La vie économique du Sud Ouest

Sa Marianne, Emmanuel Macron l’a voulu confiante en l’avenir et engagée dans la transition écologique

Technologie, grand âge et climat

Le président a soulevé trois transitions dans lesquelles La Poste est pleinement engagée : la technologie, le grand âge et le climat. « Les métiers historiques ont évolué pour accompagner cette transition numérique : les colis sont un complément de ce changement d’usage ; on fait des mails ; on échange différemment. L’une des grandes transitions est aussi le grand âge, il nous faut accompagner les patriotes, ne pas seulement remettre le courrier, aller chez les gens, avoir leur confiance, il faut accompagner cette transition en étant le plus longtemps possible autonome et chez soi. La Poste est au cœur de cette transformation. La dernière, c’est la transition climatique. Et vous êtes les canaux, par la confiance, par l’écoute, je considère que vous êtes les accompagnateurs de cette transition qui parfois nous laisse dans l’angoisse », a déclaré Emmanuel Macron devant quelques salariés de La Poste.

Le président a ensuite échangé avec des factrices, et agents d’accueil ainsi que des imprimeurs, comme Geoffrey. « Il nous a beaucoup interrogé sur notre parcours pour en arriver là, car il n’y a pas de formation pour les ateliers de taille douce, on apprend en interne et nulle part ailleurs. Je l’avais rencontré quand j’étais apprenti ici, et maintenant, je suis salarié. » Après un repas républicain avec les élus locaux et deux heures passées en Dordogne, le président est reparti et les rotatives ont repris du service.

Philaposte en chiffres :

-400 salariés, de 80 corps de métiers différents, travaillent dans le site de Boulazac-Isle-Manoire

-Plus de 400 millions de timbres à l’année sont imprimés à Philaposte

-Plus de 100 millions d’imprimés de sécurité (chèques, fiches d’état civil, passeports) y sont aussi imprimés

-Les lettres postes représentent 16 % du chiffre d’affaires annuel

-Les colis pèsent pour 800 millions d’euros par an dans le chiffre d’affaires, La Poste est numéro 2 du colis en Europe