Couverture du journal du 06/06/2024 Le nouveau magazine

Gem Manutention, à la conquête du Périgord

L’entreprise girondine GEM Manutention a ouvert fin septembre une nouvelle agence à Coursac, près de Périgueux. Avec à la clef un nouveau territoire à conquérir.

La nouvelle agence de Coursac © Gem Manutention

La nouvelle agence de Coursac © Gem manutention

Depuis la route, les rutilants chariots de manutention d’un rouge vif se repèrent de loin. Dans la zone d’activité du Petit Cerf, GEM Manutention a posé ses machines, lundi 25 septembre, avec l’ouverture d’une nouvelle agence. L’entreprise, spécialisée dans le chariot élévateur, les minipelles et les nacelles, développe sa présence territoriale et nourrit la proximité avec ses clients. L’agence périgourdine en est l’illustration.

DEVENIR LEADER

la concession Manitou (proposant notamment des chariots élévateurs tout-terrain) en Dordogne induisant la présence de commerciaux, mais sans réelle implantation sur le territoire. Désormais, l’entreprise propose les pro- duits des marques Manitou et Kubota (qui propose des minipelles) avec une présence logistique sur le territoire, entretenue grâce à un technicien et un salarié responsables du service après-vente et du magasin.

UN ATELIER EN PRÉVISION

Il s’agit de la sixième agence de GEM Manutention et ici en plus de vendre, on répare, on entretient et on stocke des pièces de rechange. « On fait un diagnostic par téléphone, ou un technicien est envoyé sur place », détaille la directrice qui cherche déjà à recruter de nouveaux salariés. Elle espère d’ici deux ans, compter huit à dix salariés dans ses effectifs, tout en donnant la part belle à l’apprentissage. Ces nouveaux locaux de 350 m2 ont vocation à très rapidement se développer pour déménager « d’ici 1 an ou 1 an et demi », à Sanilhac, dans des locaux de plus de 1 500 m2. L’objectif est d’exposer davantage de modèles mais surtout de créer un atelier pour les grosses réparations. À terme, GEM Manutention espère développer la location sur son futur site avec la marque Actis location. Un investissement de plusieurs millions d’euros, rien que pour le bâtiment. Le dernier en date, inauguré en septembre à L’Isle-d’Espagnac, près d’Angoulême, a coûté 3 millions d’euros. « C’est le début d’une histoire », se félicite Sophie Garin.