Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Le pouvoir des fleurs

Dans un livre sobrement intitulé Fleurs, la Périgourdine Brigitte Lapouge-Déjean dresse en 320 pages un abécédaire des plantes avec leur histoire, leurs variétés et des conseils d’entretien accompagnés de planches inédites tirées d’un manuel du XIXe siècle.

fleurs

© D.R.

Autrice avec son mari de plus de 30 ouvrages sur les jardins et plantes, Brigitte Lapouge-Déjean est une référence dans le domaine. Alors, c’est tout naturellement que les éditions Terre vivante se sont tournées vers elle lorsqu’elles ont récupéré un précieux document : une encyclopédie anglaise jamais traduite d’Edward Step vulgarisant ses connaissances. Mais sa particularité réside dans ses illustrations : d’incroyables planches botaniques « d’une précision rare », note Brigitte Lapouge-Déjean.

Des problématiques communes

La Périgourdine ne s’est pas contentée de traduire cet ouvrage, elle l’a transposé en France, rapportant ce qui a été fait de notre côté de la Manche à cette époque et donne également des conseils d’entretien. Parmi les planches conservées, elle n’a pas retenu « celles qui étaient adaptables, et celles dont on pouvait trouver des variétés correspondantes ». Pour ce travail, la jardinière aguerrie qui est aussi journaliste a utilisé ses propres connaissances botaniques, mais a également été aidée de pépiniéristes et s’est documentée dans les fonds des professionnels de l’époque conservés à la Bibliothèque nationale. Riche en conseils, le livre puise aussi dans les recommandations déjà prodiguées à l’époque. « C’était de l’écologie avant l’heure. Il y a une plante par exemple dont on explique sa résistance à la canicule, on avait des problématiques communes et des réponses, mais on les a laissées de côté. »

Une époque charnière

« Le XIXe siècle était une période charnière avec tous les apports des retours d’expéditions, avec de vrais trésors botaniques qui ont été acclimatés et multipliés ; c’est à cette époque que l’activité de pépiniériste émerge, ils multiplient les espèces pour le plus grand nombre, et il y a un engouement du public pour la connaissance du vivant et de la botanique », relate Brigitte Lapouge. Cette passion, Brigitte Lapouge-Déjean et son mari Serge Lapouge la cultivent tous les jours dans les Jardins d’Albarède à Saint-Cybranet en Dordogne, classé jardin remarquable et où le couple entretient plus de 1 200 variétés et espèces de fleurs, plantes aromatiques, arbres, arbustes… Un lieu enchanteur qui se visite de juin à septembre.