Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Pau – Le Loft, un espace d’affaires insolite

Au centre-ville de Pau, un lieu réceptif d’un nouveau genre ouvre ses portes aux entreprises. Le Loft d'Avant Scène accueille séminaires, workshops et autres réunions d’affaires dans une ambiance chic et élégante, avec la volonté de se différencier.

Pascale BULTEAU, fondatrice d’Avant Scène © Cyril Garrabos - La Vie Economique

Sur la place du Foirail rénovée et redynamisée, la façade du Loft de l’agence événementielle Avant Scène n’en est que plus visible. Pascale Bulteau, sa fondatrice et codirigeante, ne s’en plaindra pas : pour cause, ce lieu hybride au cœur de Pau se veut une vitrine voire un showroom, un lieu qui cristallise l’offre de cette entreprise aux nombreuses facettes. Ici, dans cette ancienne graineterie construite en 1850 devenue aujourd’hui lieu réceptif privatisable à l’attention des entreprises mais aussi, dans une moindre mesure, des particuliers, l’ADN de l’agence prévaut. Le Loft et sa décoration de velours rouge « so british » est ainsi décrit comme « original, chic et friendly », avec toujours cette « signature culturelle » portée par Pascale Bulteau.

Un lieu modulable

La chef d’entreprise, qui partage ce rôle avec son associé et mari Hervé Bulteau, a ainsi pensé le Loft comme une activité complémentaire à celles de l’agence qui, jusqu’à il y a peu, hébergeait ses bureaux palois ici même. Que l’événement soit privé ou professionnel, il est possible d’adapter les lieux et de moduler les espaces pour recevoir workshops, séminaires, plateau télévisé, cocktails ou encore afterworks… Des animations ludiques peuvent y être proposées, mais également des soirées à thème ou encore des teams building originaux, organisés bien entendu par Avant Scène, rodé sur la question depuis bientôt 25 ans.

© Cyril Garrabos – La Vie Economique

25 ans d’expertise

L’agence paloise, également basée à Biarritz et qui intervient dans tout le Sud-Ouest, est en effet bien installée dans le paysage local, connue et reconnue pour son expertise. « Notre taux de fidélité est de 82 % », se félicite Pascale Bulteau, qui compte des grands groupes comme des PME parmi ses clients, à l’instar de TotalEnergies, du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne ou encore de Maïsadour. Entre autres. Avant Scène a cette faculté de pouvoir s’adapter à chaque envie et besoin, qu’il s’agisse d’organiser une inauguration, un séminaire, une assemblée générale ou encore un team building grâce à ses trois marques déposées : AS Événementiel, AS Tourisme d’affaires et AS Animation.

Cette ancienne graineterie construite en 1850 est aujourd’hui un lieu réceptif privatisable à l’attention des entreprises mais aussi des particuliers

2 M€ de CA et 9 salariés

Avec 2 millions d’euros de chiffre d’affaires et 9 salariés, la société de Pascale et Hervé Bulteau se porte bien. Malgré tout, la dirigeante (par ailleurs à l’origine de la création de l’Orchestre Pau Pays de Béarn) sait la nécessité de devoir se renouveler. En 2008, déjà, trois ans après la création d’Avant Scène, elle se diversifie et ouvre ses compétences à l’événementiel au sens large alors qu’elle s’était jusqu’alors consacrée au culturel. « Nous avons atteint un certain palier : il faut le dépasser. En 2024, il nous faut garder la confiance de nos clients mais également en conquérir d’autres. Et pour cela, nous allons proposer quelque chose de neuf, en l’occurrence des nouveaux produits », assène-t-elle.

« En 2024, il nous faut garder la confiance de nos clients mais également en conquérir de nouveaux »

Vers le tourisme d’affaires écosolidaire

« Nous allons développer le tourisme d’affaires écosolidaire, notamment au Maroc », précise Pascale Bulteau, qui voit dans cette nouvelle offre une manière de répondre aux besoins de certaines entreprises mais aussi d’être en accord avec ses propres convictions et celles de son équipe. Une fois ces produits finalisés, elle ira « chercher des agences parisiennes partenaires » prêtes à les vendre à des sociétés basées en dehors du bassin économique local déjà couvert par Avant Scène. « Pour passer ce cap que j’évoquais, il nous faut aller chercher cette croissance externe », précise-t-elle, visiblement motivée par ce nouveau projet qui, si tout va bien, pourrait justifier de nouvelles embauches.