Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Hydrogène : Teréga et l’UPPA au Digisustain

Le Palois Teréga et le réseau régional de recherche R3 TESNA, coordonné par l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, participeront ce lundi 29 avril à la 2e édition du forum Digisustain à Francfort.

© Teréga

À l’invitation du Land de Hesse, la Nouvelle-Aquitaine sera présente au Digisustain, rendez-vous professionnel dédié au numérique et à la durabilité. Elle y sera représentée par trois acteurs économiques majeurs du territoire, qui auront l’occasion d’y nouer des contacts autour de la thématique de l’hydrogène comme vecteur énergétique. On y retrouvera ainsi Teréga (Pau), qui assure le développement et la gestion de ses infrastructures de transport et de stockage de gaz dans le sud-ouest de la France. Engagée dans la transition énergétique, l’entreprise est impliquée dans les projets qui concernent l’hydrogène. Le réseau régional de recherche R3 TESNA (Transition Énergétique sur la Nouvelle-Aquitaine) sera également présent : ce dispositif de la Région anime une communauté de laboratoires de recherches pluridisciplinaires néo-aquitains sur le modèle énergétique de demain, en particulier sur les réseaux multi-énergies bas carbone. Coordonné par l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, ce réseau rassemblant une trentaine d’unités de recherche, a développé une thématique axée sur l’hydrogène. À leurs côtés, Hydrogène de France (Blanquefort) présentera son activité autour du développement des infrastructures hydrogène de grande envergure avec un ciblage en Europe et à l’international.

Une filière hydrogène en Nouvelle-Aquitaine

Soutenues par la Région et l’Agence de Développement et d’Innovation Nouvelle-Aquitaine (ADI N-A), « des actions de ce type sont régulièrement conduites en France et à l’étranger dans le but d’améliorer la visibilité et l’attractivité de cette filière », souligne-t-on du côté de la Région Nouvelle-Aquitaine. « Il s’agit plus largement de contribuer à la positionner à l’échelle européenne, par notamment la valorisation des savoir-faire et l’échange de bonnes pratiques ». Alain Rousset, son président, souligne : « En pointe sur le sujet du stockage de l’énergie (batteries et hydrogène), la Région Nouvelle-Aquitaine a adopté en octobre 2020 une feuille de route dédiée à l’hydrogène, sur un horizon de 10 ans. Son ambition : structurer et développer une filière industrielle de l’hydrogène sur l’ensemble de sa chaîne de valeur. »