Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Air France, le retour de la croissance

Après deux ans d’une crise sans précédent pour le transport aérien en général, Air France / KLM a, en cet été 2023, retrouvé 95 % de ses capacités par rapport à 2019. La compagnie nationale en sort même renforcée avec une flotte renouvelée qui comporte près de 30 % d’avions nouvelle génération (contre 4 % en 2019), de nouvelles cabines et une offre de services en évolution permanente. Au niveau régional, les vols reliant Bordeaux-Mérignac à Roissy CDG sont en augmentation. L’objectif étant de connecter parfaitement les métropoles régionales au hub international parisien comme nous l’explique Sébastien Champion, directeur des ventes région Sud-Ouest, Air France-KLM.

Sébastien Champion, directeur des ventes région Sud-Ouest, Air France-KLM © Louis Piquemil - La Vie Economique

Sébastien Champion, directeur des ventes région Sud-Ouest, Air France-KLM © Louis Piquemil - La Vie Economique

La Vie Economique : Il semble que le début de l’année 2023 soit tout à fait prometteur en termes de fréquentation pour les compagnies aériennes. Pouvez-vous nous donner quelques tendances pour la saison été 2023 ? Et selon vous, la compagnie a-t-elle retrouvé le niveau d’avant la pandémie ?

Sébastien Champion : « L’été ne fait que débuter, il est donc un peu tôt pour donner des tendances sur la période. Néanmoins, elle se présente bien pour le groupe Air France-KLM qui a retrouvé 95 % de ses capacités – par rapport à l’année 2019. Nous prévoyons de revenir aux niveaux d’avant crise l’année prochaine.

Nous constatons qu’une grande partie de la population a envie de voyager cet été, la demande est donc forte et nos avions, long-courriers notamment, seront bien remplis tout l’été. Et nous sommes heureux de pouvoir offrir à nos clients de nouvelles destinations telles qu’Ottawa (Canada) et Dar Es Salam (Tanzanie). »

Air France

© Air France

LVE : Pour ce qui est de Bordeaux et des autres aéroports de Nouvelle-Aquitaine, comment se présente cette saison été 2023 en termes de fréquentation (par rapport à 2022) ?

S.C. : « L’offre proposée par Air France et KLM cet été au départ des aéroports de Nouvelle-Aquitaine (Biarritz, Bordeaux et Pau) est stable par rapport à 2022. Nous proposons jusqu’à 8 vols quotidiens sur Bordeaux-Paris CDG, jusqu’à 4 vols quotidiens sur Bordeaux-Amsterdam Schiphol – ce qui permet à nos clients d’accéder aux réseaux internationaux d’Air France et de KLM (soit respectivement 178 et 165 destinations internationales) – jusqu’à 3 vols quotidiens entre Bordeaux et notre hub de Lyon, 3 vols quotidiens entre Pau et Paris CDG ; et jusqu’à 4 vols quotidiens entre Biarritz et Paris CDG. En complément de ces lignes régulières, nous avons relancé plusieurs lignes saisonnières sur la pointe été (du 7/07 au 27/08) : Bordeaux- Nice  avec  jusqu’à 6 vols hebdomadaires, Bordeaux-Ajaccio et Bordeaux-Figari avec 1 vol hebdomadaire et 6 routes au départ de Biarritz (Ajaccio, Brest, Genève, Lille, Marseille et Nice). »

LVE : Quelles sont les lignes qui vont particulièrement bien fonctionner ?

S.C. : « Comme l’été dernier, nous constatons un fort engouement pour les destinations Amérique du Nord (New York, San Francisco) sur lesquelles nous avons d’ailleurs renforcé notre programme mais la demande est également dynamique vers les Antilles (Guadeloupe, Martinique) ainsi que vers l’île de la Réunion. »

Nous proposons 3 vols quotidiens entre Pau et Paris CDG et jusqu’à 4 vols quotidiens entre Biarritz et Paris CDG

LVE : Qu’en est-il notamment de la ligne Bordeaux-Roissy ? Avez- vous prévu d’augmenter le nombre de fréquences sur cette ligne stratégique ?

S.C. : « Nous surveillons en permanence le trafic sur la ligne Bordeaux-Paris CDG afin d’adapter au plus juste l’offre à la demande et permettre à nos clients girondins de connecter avec la capitale et accéder à l’ensemble du réseau Air France. C’est ce qui nous a conduit à augmenter le nombre de fréquences quotidiennes cet été.

D’autre part, nous travaillons à renforcer une offre conjointe « Train+Air » avec la SNCF dont l ’enregistrement est digitalisé depuis novembre 2022, ce qui améliore grandement l’expérience client. »

LVE : En résumé, votre stratégie est donc de limiter les vols domestiques et de développer les connections vers Roissy CDG ?

S.C. : « Air France met tout en œuvre pour permettre aux régions françaises d’être connectées au reste du monde. Ainsi, la stratégie d’Air France n’est pas de proposer des vols long-courriers depuis les régions mais d’assurer une bonne connectivité avec les hubs de Paris-Charles de Gaulle et d’Amsterdam-Schiphol. En ce sens, nous proposons au départ de Bordeaux jusqu’à 8 vols/jour à destination de Roissy-Charles de Gaulle et jusqu’à 4 vols/jour à destination d’Amsterdam. »

Air France

© Air France

LVE : À Bordeaux, certains milieux d’affaires ont regretté la fin de la navette Bordeaux-Orly mais aussi la fermeture de l’agence historique des allées de Tourny. Que pouvez-vous dire aux dirigeants d’entreprise de la région ? Quelles nouveautés leur proposez-vous ? Quel accompagnement ?

S.C. : « Air France a fermé toutes ses agences en France. Cette décision difficile s’explique par l ’évolution des modes de consommation des clients qui se tournent toujours davantage vers les solutions d’achat en ligne. Cependant, nos équipes commerciales présentes en région et notamment à Bordeaux sont toujours disponibles pour répondre aux besoins de nos clients entreprises. Par ailleurs, nous avons pu rouvrir notre salon à l’aéroport de Bordeaux Mérignac le 7 juillet dernier afin d’améliorer le confort de nos clients affaires. Un lieu idéal pour se ressourcer, travailler ou se restaurer avant le voyage. Dédié aux clients La Première, Business et Flying Blue Elite Plus d’Air France, de KLM et des compagnies partenaires Skyteam, le salon est ouvert tous les jours de 5 h à 20 h. il dispose d’une surface de 180 m2 et de 60 places assises. »

D’ici 2030, l’objectif du groupe est de réduire de 30 % ses émissions de CO2 par passager- kilomètre – par rapport à 2019

LVE : Quels sont les efforts mis en place par Air France-KLM en matière de développement durable ? Comment allez-vous procéder pour atteindre vos objectifs ?

S.C. : « Air France-KLM met en place des actions concrètes en matière de décarbonation depuis de nombreuses années. D’ici 2030, l’objectif du groupe est de réduire de 30 % ses émissions de CO2 par passager-kilomètre – par rapport à 2019. À cela s’ajoute un objectif de réduction de moitié des émissions de CO2 sur le domestique d’ici 2024.

Pour y parvenir, le groupe a développé le programme Destination Sustainability basé sur trois leviers : le renouvellement de notre flotte – un avion de nouvelle génération permet une diminution immédiate de nos émissions de CO2 de 15 à 25 %. Rien que pour Air France, le renouvellement de la flotte représente un investissement de 1 milliard d’euros par an d’ici 2025. S’ajoute à cela, l’utilisation accrue des carburants d’aviation durables (Sustainable Aviation Fuel, SAF) qui permettent de réduire jusqu’à 80 % les émissions de gaz à effet de serre tout au long de leur cycle de vie et enfin l’écopilotage.

Au-delà de ces actions majeures, Air France-KLM soutient toutes les initiatives au sol comme à bord, pour accélérer sa transition environnementale. J’ajouterais qu’il ne faut pas oublier que nous sommes également là pour connecter les hommes entre eux, les cultures entre elles, donc finalement, avoir un impact social positif. »

Nous avons rouvert notre salon à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac le 7 juillet dernier afin d’améliorer le confort de nos clients affaires

Air France

© Air France

LVE : Pouvez-vous donner quelques orientations d’ores et déjà pour la prochaine saison hiver au départ de Bordeaux et des autres aéroports de Nouvelle-Aquitaine ? Y aura-t-il de nouvelles lignes et si oui lesquelles ?

S.C. : « Le programme de l’hiver est encore en cours de finalisation mais devrait être dévoilé bientôt avec probablement de nouvelles destinations internationales au départ de Paris, mais je n’en dirai pas plus. En tous cas, je peux vous garantir que la connectivité de Bordeaux avec nos hubs de Paris-Charles de Gaulle et Amsterdam-Schiphol sera toujours très qualitative. Notre stratégie est de développer la connectivité entre les provinces françaises et Paris CDG dès lors que la demande est là. D’ailleurs nous opérerons une quatrième fréquence entre Pau et Paris CDG du lundi au vendredi à compter de l’hiver prochain. »

Nous opérerons une 4e fréquence entre Pau et Paris CDG du lundi au vendredi à compter de l’hiver prochain

LVE : Air France fête en 2023 ses 90 ans : qu’est-ce que cela vous inspire ?

S.C. : « Air France est « une vieille dame » mais j’aimerais bien être aussi moderne et dynamique à cet âge.

Notre compagnie nationale sort d’une crise sans précédent mais elle a su se transformer pour en sortir renforcée avec une flotte renouvelée qui comporte près de 30 % d’avions nouvelle génération (contre 4 % en 2019), de nouvelles cabines et une offre de services en évolution permanente (gastronomie étoilée, offre multimédias en vol, relooking des salons affaires etc.) Air France a d’ailleurs été élue pour la troisième année consécutive meilleure compagnie aérienne pour la région Europe de l’Ouest lors de la cérémonie des Skytrax World Airline Awards 2023. Notre compagnie poursuit également sa progression au classement mondial et gagne une place par rapport à 2022, passant de la 8e à 7e place. Air France obtient par ailleurs la première place dans 3 catégories liées à son offre La Première (meilleure salon au monde, meilleure offre gastronomique au salon et meilleure restauration proposée à bord).

Cette longévité est le reflet de l’attachement de nos clients et je ne peux que souhaiter à Air France de continuer longtemps à faire rayonner l’art de vivre à la française et nos territoires à l’international. »