Couverture du journal du 22/05/2024 Le nouveau magazine

Frontières élargies pour Katxi Klothing

Créée par deux amis d’enfance originaires de Saint-Jean-de-Luz, la marque Katxi Klothing est en pleine croissance. Une troisième boutique exclusive ouvre bientôt à Bayonne et un commercial vient d’être recruté pour développer la marque au Pays basque espagnol.

Margaux Lesbats, Thibaud Lenoir, Elina Berthelot, Antoine Nisset ©V.Biard

« C’est la plus grande boutique Katxi du monde ! » plaisante Thibaud Lenoir à propos du prochain point de vente de la marque dont l’ouverture est prévue en octobre. Située au 1 rue de l’Argenterie, en plein centre-ville de Bayonne, cette boutique offre 45 m2 de surface de vente et 40 m2 de réserve. « C’est important d’avoir notre boutique pour y créer notre ambiance, rencontrer notre communauté, proposer notre discours client » argumente Thibaud Lenoir. Après la petite boutique de la rue Gambetta et celle également située à Saint-Jean-de-Luz mais sous les bureaux de la société dans la zone de Jalday, c’est le troisième magasin en nom propre de la marque Katxi Klothing.

Locale et territoriale
Lancée en 2016 par Thibaud Lenoir et Jean de Jaureguiberry, la marque tire son nom de « Katxi » qui désigne une chope de bière au Pays basque. La fête, la convivialité, le Pays basque, la marque Katxi Klothing s’inscrit dans l’esprit des marques locales célébrant un territoire dont la plus emblématique est la marque 64 créée sur la Côte basque il y a 25 ans. « Notre région compte le plus de marques identitaires mais chacune avec son créneau. Nous essayons de montrer autre chose » ambitionne Thibaud Lenoir. Se distinguant des représentations habituelles du Pays basque que sont le piment d’Espelette, le ballon de rugby ou la pelote basque, Jean de Jaureguiberry réalise des illustrations subtiles.

Se distinguant des représentations habituelles du Pays basque, Jean de Jaureguiberry réalise des illustrations subtiles

En croissance chaque année
Créateur de la marque avec Thibaud Lenoir, Jean de Jaureguiberry lui a cédé ses parts mais en reste l’illustrateur. Aujourd’hui Thibaud Lenoir est actionnaire principal de la société et il a été rejoint au capital par Julien Garcia et Olivier Tircasez, le premier s’occupe de la comptabilité opérationnelle et le second est un expert de la stratégie des entreprises. A la clôture de son dernier exercice au 30 mars 2023, la société a dépassé le million d’euros de chiffre d’affaires. En croissance de 20 à 30 % chaque année selon Thibaud Lenoir, la marque Katxi Klothing compte une trentaine de revendeurs dans le Sud-Ouest et quelques-uns au Pays basque espagnol.

Boutique de Saint-Jean-de-Luz ©V.Biard

Mixte et multi générationnelle
Les collections de la marque sont composées de tee-shirts, sweat-shirts et vestes ainsi que des accessoires comme des casquettes et des bonnets. D’abord créées pour des jeunes adultes, les produits sont portés dorénavant par toutes les générations et sont mixtes. En revanche, la collection pour les enfants a été stoppée car elle exigeait un stock supplémentaire et un marketing différent mais surtout car ses prix publics étaient finalement trop élevés en raison des tarifs des matières premières. A terme, des bermudas et des pantalons devraient être proposés.

Objectif export
Produits en coton bio et en polyester recyclé, les vêtements Katxi Klothing sont commercialisés dans quasiment toutes les Galeries Lafayette du Sud-Ouest, dans un espace de 80 m2 du magasin Decathlon d’Anglet, dans les magasins Intersport de Bidart et d’Urrugne, dans des boutiques du Pays basque français. La marque est également distribuée au Pays basque espagnol avec des points de vente à Zarautz, Irun et Guetaria. Développer l’export vers ce territoire est l’un des objectifs principaux de la société. Avec le recrutement de Gautier Lapouje comme commercial pour le Pays basque sud, ce développement sera mis en œuvre à partir de janvier 2024.

Katxi Klothing engrange 15 % de son chiffre d’affaires via le web

E-commerce à developper
Katxi Klothing engrange 15 % de son chiffre d’affaires via le web mais Thibaud Lenoir vise davantage. « Nous savons que les grandes marques réalisent 30 % de leur chiffre sur le web. Fin septembre nous accueillerons une personne en alternance dédiée à l’e-commerce » annonce-t-il. Comptant 11 salariés, la petite marque créée par les deux amis d’enfance est en pleine croissance, ce qui n’est pas sans créer de nouveaux défis de recrutement et de logistique.

Travail responsable
Si les pièces de base sont importées, la sérigraphie et la broderie sont réalisées par des artisans locaux. L’étiquetage, le pliage et le contrôle qualité sont effectuées par l’Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) Gure Nahia d’Arbonne qui emploie des personnes en situation de handicap. « C’est une collaboration qui donne du sens par son impact social et humain. Elle fait aussi écho à nombre de nos valeurs, notamment celle du travail », assure Thibaud Lenoir.