Couverture du journal du 06/04/2024 Le nouveau magazine

Marketing : les bons conseils d’Easycorp

Un peu plus d’un an après son installation, Maud Malécot n’est déjà plus une inconnue en Dordogne. Hyperactive sur les réseaux, elle imprime son dynamisme auprès d’entreprises en quête de stratégie marketing avec son agence de conseil Easycorp.

Marketing

Maud Malécot © Loïc Mazalrey - La Vie Economique

« Oui, c’est possible de trouver une agence de communication stratégique à Beauregard-et-Bassac, un village qui compte plus d’animaux que d’habitants », sourit celle qui s’épanouit dans tous les registres, en accompagnant l’insertion professionnelle d’Aide 24 aussi bien que le groupe canadien Bombardier Recreative Europe (Lausanne), son client le plus important. « J’ai travaillé dans l’univers auto-moto et la mise en relation s’est faite ainsi. J’interviens auprès des concessionnaires, dans un périmètre élargi de marketing opérationnel. J’ai un profil à la fois marque  et réseaux de distribution qui permet de construire des solutions. » En l’occurrence, elle adapte le contexte de la motomarine Sea-Doo de cette société pour la saison prochaine en protégeant les zones de mise à l’eau et en luttant contre les incivilités. « Je recrée le dialogue avec les institutions, à Bordeaux et sur la Méditerranée. C’est une feuille blanche, un travail d’enquête passionnant. » Le programme Responsible Rider mis en place invite à conduire en sécurité et dans le respect des bonnes pratiques environnementales sur océan, lac et rivière.

©BRPsea-doo

Apporter de la valeur à ce secteur de loisirs haut de gamme ne l’empêche pas d’agir au plus près localement, avec J’M mon Terroir, e-commerce en circuit court lancé depuis la bastide de Monpazier, « une offre hyper structurée car le dirigeant est issu de grands groupes ». Elle a aussi orienté l’évolution de l’hôtel-restaurant bergeracois Ludik for rêveurs en Ludik Resort, toujours autour d’un bar de 1 300 jeux. Elle travaille depuis peu avec le district de foot de Dordogne pour structurer l’offre au regard du public potentiel.

RURAL ET BRANCHÉ

Son organisation est à géométrie variable : elle est aux avant-postes, en pilotage de projet, pour com-prendre et suivre une problématique avec un forfait tout compris en lien avec une équipe d’indépendants comme elle, aux compétences ciblées. « La graphiste est à Nice, je travaille ici avec deux vidéastes. Historiquement, mon réseau est ailleurs. » Maud Malécot, qui a notamment passé 10 ans au siège de Mercedes France, a quitté sans regret la région parisienne pour s’installer à la campagne, entre Périgueux et Bergerac, et consolide une réputation sur la durée. « Je travaille sur l’état d’esprit, je ne suis pas là pour faire plaisir mais pour dire ce qui va fonctionner. » Elle s’adapte à son nouveau terrain d’action, apprécie la grande diversité de cet écosystème.

Son credo ? Le relationnel, « plus que jamais nécessaire à l’heure du digital »

Celle qui s’est structurée dans de grandes entre-prises, « une forme trop cloisonnée pour moi », se sent résolument indépendante : « j’aime saisir les opportunités, travailler dans la souplesse et la liberté ». Elle dit réussir à faire davantage qu’à Paris « où j’étais seule, ici j’aime travailler en collectif ».
La dirigeante indépendante se déplace beaucoup pour se connecter aux entreprises, à leur histoire et aux gens qui les composent. Le relationnel est « plus que jamais nécessaire à l’heure du digital ».
Elle s’investit auprès du Dordogne Business Club, club d’entreprises de 500 membres dans lequel elle se reconnaît et découvre des parcours passionnants, « de quoi me renforcer pour proposer ce qui fait sens ; beaucoup de PME n’ont pas les moyens en interne et une direction marketing externalisée permet d’actionner les compétences nécessaires ». Depuis septembre 2022, elle assure l’animation marketing de ce club convivial, suit les visites d’entreprises, soirées et actions bénévoles. Et comme le DBC est lié au club de foot de Bergerac, Easycorp en est devenu partenaire officiel.

HYPER-OPÉRATIONNELLE

Aux prestations cohérentes avec la typologie du marché local s’ajoute une offre événementielle sur mesure car « les projets d’ampleur continuent de s’envisager à Paris », en partenariat avec des entreprises partout en France : communication, street marketing, moyens techniques, site Internet… À la fois agence marketing et conseil stratégique, elle assure aussi des missions de coaching, forte de 25 ans d’expérience et d’un solide carnet d’adresses.
Ce mois de janvier ouvre une année prometteuse. Porsche France — toujours un fil qui la relie à sa vie d’avant — lui confie l’accompagnement de ses experts digitaux pour la moitié sud de la France, dans le cadre de la stratégie de marque pour l’expérience client. Au recrutement déjà prévu à Easycorp s’ajoute une autre arrivée pour assurer la montée en puissance, et elle a trouvé « un lieu chaleureux et ouvert dans le quartier des Arènes, à Périgueux », une adresse en ville en complément du siège à la campagne. Quant au site Internet que Maud Malécot n’arrive toujours pas à finaliser pour sa propre vitrine, « c’est assez normal, les clients d’abord ! ».

LE CHOIX DU PÉRIGORD

Maud Malécot a découvert le Périgord il y a 5 ans « en jouant les GO pour une bande de copains, on y a passé 3 semaines et c’était difficile de repartir… » Pour cette cavalière, l’espace et la nature n’étaient pas le moindre intérêt. Avec son conjoint, elle trouve une résidence secondaire qui leur devient vite indispensable. Elle travaille pour Edenauto Périgueux puis rejoint le groupe Trigano à Brantôme. Elle relance finalement la société qu’elle avait à Versailles. « Je travaille davantage et en box 4 G dans ma zone blanche mais j’ai mes chevaux et je suis connectée aux saisons. Un luxe. »