Couverture du journal du 14/04/2021 Consulter le journal

Zéta : les pieds dans le marc

D’un côté un vigneron bergeracois sensible aux questions environnementales, de l’autre une créatrice bordelaise soucieuse de travailler dans une logique de l’économie circulaire : Château le Payral et Zéta ont uni leurs talents pour créer La Millésime, une basket locale fabriquée à partir de sous-produits de raisin.

Zéta

© D. R.

La jeune start-up bordelaise, accompagnée par Unitec*, après quatre mois de développement, part du bon pied avec ses baskets zéro déchet, entièrement recyclées, fabriquées à partir de raisin bergeracois, présentées dans un carton évoquant les meilleurs crus. La collaboration locale a débuté en octobre 2020, quand le vigneron Thierry Daulhiac découvre la campagne de crowdfunding lancée par la jeune marque sur Ulule. Depuis 1992, il est la septième génération à l’œuvre sur ce domaine bergeracois d’une quinzaine d’hectares posé sur un plateau calcaire, planté de cépages blancs et rouges. Tourné dès 2005 vers la viticulture biologique et la biodynamie, dans une démarche respectueuse des terres de ses ancêtres, il est conscient d’une réalité des vendanges : sur les 800 000 tonnes de marc de raisin récoltées en France chaque automne, la majorité est transportée vers des distilleries mais il reste un sous-produit viticole encore trop peu valorisé.

Chaussure millésimée locale

La rencontre de Laure et Thierry, c’est l’association de deux expertises au bénéfice d’une économie circulaire. Du fruit de leur travail est née la deuxième collection de la fondatrice de Zéta, qui reflète la fusion de leurs savoir-faire dans une même aventure humaine.

La marque utilise déjà du raisin pour la partie extérieure de ses chaussures, mais elle veut aller au bout de sa démarche en intégrant les déchets viticoles dans ses semelles : le marc de raisin constitué des peaux, pépins et autres résidus est mis de côté par Thierry lors des vendanges pour une déshydratation dans des fours. La fine poudre qui en résulte est ensuite intégrée dans les semelles extérieures en caoutchouc recyclé et dans les semelles de propreté en liège recyclé. 1 kg de déchets viticoles sont ainsi revalorisés dans une paire Millésime. Tous les éléments seront assemblés à la main dans un atelier familial portugais qui affiche 30 ans d’expérience, puis les baskets seront conditionnées dans une caisse à vin certifiée FSC et PEFC, avec fiche d’information en papier et déchets viticoles.

Les Millésime sont disponibles en précommandes sur le site internet de la marque.

* L’une des principales structures d’accompagnement des start-ups de la région bordelaise, qui a contribué à la création de 540 structures sur trois filières (numérique, sciences de la vie, sciences de l’ingénieur) à travers incubateur, pépinière et accélérateur, avec un taux de pérennité des entreprises suivies de 85 % à 5 ans.